Madame Elisabeth Nuyts, logopédagogue (pédagogue de la parole) auteur de « l’Ecole des illusionnistes« , a reçu le prix Enseignement et Liberté en 2002, prix décerné par des membres de l’Institut et des Recteurs d’Académie. Elle s’appuie sur maintenant 40 années de recherches sur le terrain et de va-et-vient entre études de cas, neurophysiologie, psychologie, et pédagogie. Ex-traductrice de conférences puis professeur d’anglais, ce chercheur en pédagogie, explique dans ces ouvrages et ses formations comment accéder à la compréhension fine d’un message entendu ou lu, à la mémoire à long terme, à l’orthographe, aux mathématiques et, par le biais de sa Grammaire Structurante, non seulement à la correction de l’expression écrite ou orale mais aussi et surtout à la conscience de soi et des autres. Ce dernier ouvrage très innovant lui a valu d’être invitée par Monsieur de Robien, quand il était Ministre de l’Education Nationale, très intéressé par les conséquences psychologiques de cet apprentissage conscient.

Ses recherches lui ont prouvé que la plupart des dysfonctionnements actuels – phobies scolaires, dyslexie, dysgraphie, dysorthographie, dyscalculie, troubles de la mémoire et du comportement – sont liés à un apprentissage trop intuitif des fondamentaux : lecture, écriture, grammaire, calcul. Pour être conscientes, lecture et écriture doivent partir de l’élément, le b.a.ba pour la lecture, la forme des lettres pour l’écriture, l’analyse pour la compréhension fine, les liens logiques et la reformulation pour l’appropriation et la mémoire à long terme. Il faut de plus que tous les apprentissages soient effectués en parlant, parce que c’est en parlant qu’on accède à la conscience. La conscience de ce qu’on voit, de ce qu’on fait, de ce qu’on ressent, de ce qu’on est. Sans parole effective ou intériorisée, on ne peut accéder au raisonnement autonome. Or Elisabeth Nuyts a découvert dès 1992 que cette intériorisation de la parole n’était pas innée. Elle se construit si l’environnement le lui permet. C’est à cette construction de l’autonomie de l’être, enfant comme adulte, que son équipe familiale et elle-même se sont consacrés.

Il y faut des années d’expériences sur le terrain et de connaissances. Voilà pourquoi seule cette équipe est habilitée à faire des formations NUYTS-VAILLE. Cette pédagogie a fait l’objet en 2018 d’un dépôt de marque à l’INPI, classe 41 éducation, formation, sous le nom « Logopédagogie NUYTS-VAILLE ».